© 2019 Les productions Laïka.  Tous droits réservés.

    Le projet

     A l`Île-à-Vache en plus de sa maison, on ne possède souvent que quelques chèvres, porcs, moutons, poules et parfois une vache.

    Arrivé comme touristes en 2015, un couple de Québécois est débarqué par hasar à l’ Île à Vache et, rapidement, en est tomber sous le charme. Cette Île a 72 kilomètres carrés  et est peuplée de 15 mille âmes. On y vit de récolte et de pèche. La majorité des maisons paysannes possède un panneau solaire mais est sans eau courante.  L’île est traversée de multiples sentiers mais sans routes goudronnées.  Il n’y pas de voitures non plus, juste quelques motos. Comme vous le devinez l’air pur qu’on y respire, autant que la nourriture saine qui s’y retrouve, sont unique.

     Sous le charme, notre couple y a acheté une jolie maison paysanne et y a invité des amis à  y passer quelques jours.  Depuis plusieurs  sont restés ébahis par cet endroit.

     

    Un groupe de soutien est né.  Ce groupe désire apporter une aide structurante à la communauté insulaire.  Après en avoir discuté avec  plusieurs habitants  on s’est mis en tête de participer à la construction d’une fromagerie artisanale qui offrirait aux locaux la possibilité d’utiliser toute la capacité de leurs bétails afin de produire et de commercialiser un fromage artisanal de qualité.

     

    Depuis la révolution  de 1986 et faute de moyens cette activité avait presque disparue d `Haïti. En effet aujourd’hui presque tous les fromages disponibles sont importés de République Dominicaine ou des États-Unis. )

     

    Un peu d'histoire

    La république d’Haïti avait dans les années 70 un PIB comparable à celui de la République Dominicaine sa voisine.   Mais dans les années 80 la population exaspérée  par une répression sans borne se révolte contre son  gouvernement,  celui du dictateur  Bébé Doc, fils héritier du sanguinaire Papa Doc.    Malheureusement cette période tumultueuse a été longue et douloureuse, l’économie national en  à souffert beaucoup.  Aujourd'hui les gouvernements sont élus démocratiquement  et la classe économique travaille à sa reconstruction..

     

    Suite à ces événements  auxquels s’ajouteront le terrible tremblement de terre de 2010 et d’autres catastrophes naturelles,  beaucoup de pans de l’économie d’Haïti sont encore mal en point.

     Aujourd'hui, malgré certains ratés successifs sur le plan électoral, les gouvernements sont élus et les classes économiques travaillent tant bien que mal à reconstruire l'économie nationale.

    Parmi les pôles économiques ciblés, il y a le tourisme mais également l’agriculture qui c’est transformé, pour plusieurs paysans, en un acte de subsistance, Il y a très peu à vendre au marché encore moins à l'internationale.

     

     L’éducation coûte cher et les revenues manquent très souvent.  Heureusement, malgré les contestations des derniers mois qui ont défrayé l'actualité mais qui semble être terminés, nous croyons que la  stabilité politique ramènera tranquillement les touristes au pays et l’industrie tourisme redeviendra une source d’emplois et de devises comme autrefois. . Celui-ci restant  complémentaire au développement  des autres pôles économique.